Accédez à la ressource : Conduite à tenir en cas de Céphalées

Consultez gratuitement cette conduite à tenir en intégralité en créant votre compte : tapez votre adresse email. C'est gratuit et rapide. Si vous avez un compte, tapez votre adresse email puis votre mot de passe.

En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation.

Actions rapides
CIM10 : R51
Modèles d'ordonnances

Ordonnance

1) Paracétamol ; 1g en cp toutes les 6 heures en cas de douleur.
 2 boîtes
 

2) Ibuprofène ; 400 mg en cp 
1 cp en cas de douleur persistante malgré la prise de paracétamol.
À renouveler si besoin au bout de 6 heures, à prendre au milieu d'un repas. 
Ne pas dépasser 3 cp par jour 
2 boîtes

Informations du patient :

 
Noter le nombre de crise dans un agenda, cet agenda permettra au médecin de guider le choix des traitements (besoin d’un traitement de fond, par exemple).
En cas de crises fréquentes, reconsulter votre médecin.

Informations patients


https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/mal-tete



La céphalée de tension est une forme courante de céphalée qui est souvent causée par une tension excessive dans les muscles du cou, du cuir chevelu et des épaules. Les facteurs suivants peuvent contribuer au développement de la céphalée de tension :

Stress et anxiété : Les situations stressantes et les émotions négatives peuvent provoquer une tension musculaire excessive, ce qui peut déclencher une céphalée de tension.

Position assise prolongée : Une posture inadéquate ou une position assise prolongée peut entraîner une tension musculaire dans le cou et les épaules, ce qui peut causer une céphalée de tension.

Fatigue oculaire : Une utilisation prolongée de l'ordinateur, des tablettes ou des smartphones peut fatiguer les yeux et provoquer une tension musculaire dans le cou et la tête.

Traumatisme physique : Une blessure ou un traumatisme physique au niveau du cou ou de la tête peut entraîner une tension musculaire qui peut déclencher une céphalée de tension.

Alimentation et déshydratation : Les changements de régime alimentaire, la faim et la déshydratation peuvent provoquer des céphalées de tension.

Troubles du sommeil : Les troubles du sommeil, comme l'insomnie ou les apnées du sommeil, peuvent causer une fatigue excessive et une tension musculaire dans le cou et la tête.

Tabagisme et consommation d'alcool : Le tabagisme et la consommation d'alcool peuvent causer une tension musculaire dans le corps, ce qui peut déclencher une céphalée de tension.

Il est important de noter que les facteurs qui déclenchent une céphalée de tension peuvent varier d'une personne à l'autre, et que les patients peuvent avoir besoin d'une évaluation médicale pour déterminer les causes sous-jacentes de leurs céphalées.

Ordonnance

BIlan et rééducation par kinésithérapie d'une céphalée de tension 

1) Massages cervicaux à visée antalgique, relxante et décontracturante 

2) Exercices d'assouplissement, étirement et renforcement de la musculature cervicale

Informations patients

Une céphalée de tension est un type de mal de tête courant qui est causé par la tension musculaire dans la région de la tête et du cou. Les symptômes incluent une douleur sourde et constante, qui peut être ressentie des deux côtés de la tête, ainsi que des muscles du cou et des épaules tendus.

La kinésithérapie cervicale peut être utile dans le traitement des céphalées de tension, car elle aide à relâcher la tension musculaire dans la région cervicale (cou). Le kinésithérapeute utilise des techniques manuelles pour étirer et mobiliser les muscles du cou.

En outre, le kinésithérapeute peut également vous donner des conseils pour améliorer votre posture et votre ergonomie, ce qui peut aider à prévenir les céphalées de tension à l'avenir.

Il est important de noter que la kinésithérapie cervicale ne convient pas à tous les types de maux de tête et que chaque patient est unique.


https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/mal-tete

Ordonnance

1) Amitriptyline 10mg/j le soir en augmentant de 10mg toutes les semaines pendant 1 mois

2) Paracétamol ; 1g en cp toutes les 6 heures en cas de douleur Ne pas dépasser plus de 2 jours de prises par semaine.

 

Informations patients

La céphalée par abus médicamenteux est une forme de céphalée chronique qui peut survenir chez les patients qui prennent des médicaments pour soulager la douleur de la tête de manière excessive ou inappropriée. Cette forme de céphalée est souvent associée à l'utilisation fréquente ou régulière de médicaments tels que les analgésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les triptans (dans la migraine), c'est pourquoi votre médecin vous demande de ne pas prendre plus de 2à 3jours par semaine le paracétamol.

L'utilisation excessive de ces médicaments peut entraîner une augmentation de la fréquence et de l'intensité des céphalées, ainsi que des symptômes tels que des nausées, des vomissements et une sensibilité accrue à la lumière et au bruit. Les céphalées de rebond peuvent se produire chez les patients qui prennent ces médicaments plus de 2 à 3 jours par semaine, selon le type de médicament.




https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/mal-tete

Ordonnance

1) Ibuprofène ; 400 mg ; 1 cp en cas de migraine
A prendre dès le début des symptômes, en l'absence d'efficacité 1h après la crise prendre 1cp d'almotriptan.
2 boîtes


2) Almotriptan ; 12,5 mg ; 1 cp en cas de migraine
En cas de persistance des douleurs 1h après la prise d'ibuprofène.
Ne pas dépasser 2 comprimés par période de 24 heures
Attendre au moins 2 heures entre 2 comprimés.
2 boîtes 


Reconsulter votre médecin prescripteur après 3 crises

 

Informations du patient : 

En cas de crise :
Allongez-vous au calme dans une pièce sombre.
Mettez-vous un gant de toilette tiède sur le front.
Prendre le plus tôt possible le traitement dès le début de la crise, plus le temps passe moins le traitement sera efficace.


Notez le nombre d'épisodes dans votre agenda de surveillance.
Une consommation excessive d'antidouleur peut augmenter la fréquence des crises.
Si vous en utilisez plus de 10 jours par mois, parlez-en à votre médecin prescripteur.

 

 

Informations patients

Ordonnance

1) Métoprolol LP 200 mg ; 1/2 cp le matin.
Si l'amélioration au bout de 2 mois n'est pas suffisante, prendre 1cp le matin. 
QSP 3 mois 

Informations du patient : 

Noter le nombre de crises sur un calendrier.
Reconsulter votre médecin prescripteur après 3 mois.

Informations patients

Ordonnance

1) Oxétorone ; 60 mg - 1cp le soir pendant 3 mois
 

Information du patient : 

Risque de somnolence, ne pas conduire ou manipuler d'engin dangereux dans les jours suivant le début du traitement.
Noter le nombre de crises sur un calendrier.
Reconsulter votre médecin prescripteur après 3 mois.

Informations patients

Ordonnance

1) Estradiol ; 0,06% ; gel pour application cutanée
Une application de 1,5 mg d'estradiol par jour pendant 9 jours (correspondant à 2 pressions, soit 2,5 g de gel) à débuter 2 jours avant le début des règles et à poursuivre durant 7 jours.
Appliquer sur une peau propre et sèche, après la toilette,
Ne pas appliquer sur les seins (appliquer sur les bras ou les jambes)
 
Durée : 3 mois
 

Informations patients

Ordonnance

1) Ibuprofène ; 20 mg/mL ; suspension buvable ;1 dose-poids en cas de crise le plus tôt possible.
 Traitement pour 3 crises
 
Prendre une dose correspondant au poids de l'enfant à l'aide de la seringue graduée
Bien agiter avant utilisation. Ne pas dépasser 3 prises par jour. En cas de prises bien noter les prises dans l'agenda.


Reconsulter le médecin prescripteur après 3 crises

Informations patients

Ordonnance

1) Ibuprofène ; 400 mg ; 1 cp en cas de migraine
 A prendre dès le début des symptômes, en l'absence d'efficacité 1h après la crise prendre sumatriptan en pulvérisation nasale.
2 boîtes
 
2) Sumatriptan ; 10 mg/0,1 mL ; solution pour pulvérisation nasale ; 1 pulvérisation dans une seule narine en cas de migraine
1 boîte  
En cas de persistance des douleurs 1h après la prise d'ibuprofène.
Ne pas prendre plus de 2 pulvérisations par période de 24 heures.
Attendre au moins 2 heures entre 2 doses.

Reconsulter le médecin prescripteur après 3 crises

Informations patients

Ordonnance

Sur ordonnance de médicament d'exception : 

1) Sumatriptan ; 6 mg ; 1 injection sous cutanée dès le début de la crise.
Faire une deuxième injection après 1heure ; pas plus de 2 injections par jour.

Information du patient : 

Tenir un calendrier des douleurs. 
Sédation de la crise dans 75% du temps en 5 à 15 minutes.

 

 

Informations patients

Ordonnance

Le traitement de fond et le traitement par oxygénothérapie ne peut être prescrit en MG uniquement dans le cadre du renouvellement, l'introduction du traitement doit se faire par un nuerologue.

1) Oxygénothérapie au masque à haute concentration : renouvellement 
15L/min pendant 15 min dès le début de la crise.

La délivrance à domicile est à réaliser par un prestataire de service : délivrance, entretien du matériel à domicile (forfait 28 et 29).

 

Information du patient : 

Noter le nombre de crise dans un calendrier des douleurs.
La sédation de la crise est obtenue en 15min dans 75% des cas. 

Informations patients
Références

Société Française d'étude des migraines et des céphalées :  https://www.sfemc.fr/

Avez-vous testé nos DPC ?

Découvrez nos DPC en ligne d'1 heure, les sujets sont conçus par des médecins pour les médecins associant textes, quizz et vidéos interviews d'expert. Taux de satisfaction > 9,5/10. 100% des formations sont indémnisées par l'ANDPC.

Je veux voir les sujets
Partager cette conduite à tenir
Une idée de reco ?

Si vous souhaitez voir un sujet abordé, contactez nous !