Trouble de la miction de l'enfant

Accédez à la ressource : Trouble de la miction de l'enfant

Consultez gratuitement cette conduite à tenir en intégralité en créant votre compte : tapez votre adresse email. C'est gratuit et rapide. Si vous avez un compte, tapez votre adresse email puis votre mot de passe.

En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation.

Actions rapides
 CIM10 : R32

Modèles d'ordonnances types de la fiche Trouble de la miction de l'enfant

Ordonnance

Avoir des mictions régulières (5–7/j), pieds en appui sur le sol ou sur un marchepied, avec réducteur de siège pour les jeunes enfants, jambes écartées, sous-vêtements totalement baissés sans poussées abdominales.

 

Informations patients

Pour aider votre enfant qui fait « pipi au lit », appliquez des mesures éducatives et hygiéno-diététiques.

La réassurance est essentielle, car votre enfant est souvent le premier à souffrir de son énurésie :
Parlez-lui de son énurésie en lui expliquant avec des mots simples la situation et aidez-le à se prendre en charge. Faites-le participer, si besoin, au changement des draps le matin ; ne le grondez jamais s'il fait « pipi au lit » ; récompensez-le s'il suit les mesures citées ci-dessous (boire moins le soir, uriner juste avant de se coucher, etc.) mais ne le récompensez pas pour des « nuits au sec » car cela est indépendant de sa volonté ; rassurez-le en lui expliquant qu'avec le temps la situation s'améliorera ;
si l'énurésie est régulière et que vous avez déjà consulté, faites-lui tenir un calendrier des nuits sèches et mouillées qu'il présentera à chaque consultation : l'enfant note chaque jour s'il a fait ou non pipi au lit. Cet exercice lui permet de participer à sa propre prise en charge, de se fixer des objectifs et de se motiver.

Attention aux boissons et liquides consommés :
Diminuer la quantité de boissons en fin de journée n'est pas un traitement, mais cette mesure peut aider votre enfant : faites boire à votre enfant de l'eau tout au long de la journée, mais de manière la plus limitée possible après 18 heures. Expliquez-lui la relation entre le fait de boire avant de dormir et le pipi au lit pour qu'il limite de lui-même les boissons le soir ; donnez-lui de l'eau peu minéralisée (l'eau du robinet convient) et supprimez en fin de journée les boissons sucrées et les boissons gazeuses, ainsi que les aliments très salés ;
supprimez également les boissons contenant de la caféine (coca, thé...) surtout en fin de journée car elles augmentent le besoin d’uriner.



Apprenez à votre enfant à réguler ses mictions :
Demandez-lui de vider sa vessie aux toilettes dès qu'il se lève le matin ; incitez-le à aller aux toilettes régulièrement (5 à 6 fois) dans la journée (à la récréation du matin, avant le repas de midi, à la récréation de l’après-midi, avant le goûter, avant le dîner), et dès qu'il en ressent le besoin. Il est important de s'assurer de la propreté des toilettes de l'établissement scolaire afin que l'état des toilettes ne soit pas un frein ; veillez à ce qu'il y aille juste avant de dormir ; demandez-lui d'être détendu lorsqu'il urine et de laisser couler librement le jet sans pousser ; expliquez-lui qu'il doit se lever la nuit s'il a envie d'uriner mais ne le réveillez pas ;
facilitez-lui l'accès aux toilettes pendant la nuit. Par exemple, branchez une veilleuse dans la chambre et le couloir.

Au coucher, la nuit et au réveil :
Faut-il supprimer les couches, changer son enfant mouillé la nuit ? Des réponses à vos questions :

Supprimez peu à peu les couches. Enveloppez le matelas d'une housse en plastique afin de le protéger. Insérez une grande serviette entre la housse et le drap de dessous pour mieux absorber l’urine. Cependant si votre enfant continue à mouiller très fréquemment son lit, le port de couches est plus agréable pour lui et plus facile pour la famille ;
au moment d’aller vous coucher, ne réveillez pas votre enfant pour qu’il aille faire pipi. Vous ne réglerez pas son énurésie, mais vous perturberez son sommeil ; ne vous donnez pas la peine de changer votre enfant endormi qui a fait pipi au lit. Il est plus important pour tout le monde de bien dormir. Laissez une serviette et un pyjama de rechange près du lit au cas où votre enfant se réveillerait ;
lorsque votre enfant mouille son lit, aidez-le à bien se laver le matin, pour éviter qu’il sente mauvais.


https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/pipi-lit-enuresie/que-faire-quand-consulter

Références

Mise à jour : 8 mai 2024

Avez-vous testé nos DPC ?

Découvrez nos formations DPC en ligne en format court, les sujets sont conçus par des médecins pour les médecins associant textes, quizz et vidéos interviews d'expert. Taux de satisfaction : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Idéales pour les Médecins Généralistes

Je veux voir les sujets
Modèles d'ordonnances
Partager cette conduite à tenir
Une idée de reco ?

Si vous souhaitez voir un sujet abordé, contactez nous !