Conduite à tenir en cas de Tremblements

Accédez à la ressource : Conduite à tenir en cas de Tremblements

Consultez gratuitement cette conduite à tenir en intégralité en créant votre compte : tapez votre adresse email. C'est gratuit et rapide. Si vous avez un compte, tapez votre adresse email puis votre mot de passe.

En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation.

Actions rapides
 CIM10 : G250

Modèles d'ordonnances types de la fiche Conduite à tenir en cas de Tremblements

Ordonnance

Propanolol ; 40mg ; per os ; débuter à 20mg 1x/j pendant une semaine puis prendre un comprimé de 20 mg le matin et le soir la deuxième semaine durant les repas. Ajouter un comprimé par semaine jusqu'à disparition des tremblements. Ne pas dépasser 240mg/j.

QSP 3 mois puis reconsulter

 

Informations patients

Un tremblement essentiel se produit lorsqu'une partie de votre corps tremble et que vous ne pouvez pas le contrôler. Vous pouvez remarquer les tremblements lorsque vous êtes assis ou allongé et détendu. Il peut se produire lorsque vous essayez de maintenir une partie de votre corps immobile ou lorsque vous êtes en mouvement. Les tremblements surviennent souvent lorsque vous essayez de maintenir vos bras tendus et immobiles. Ils surviennent également lorsque vous effectuez un mouvement spécifique. Il peut s'agir d'écrire, de boire ou de toucher quelque chose. Le plus souvent, la maladie affecte les mains, les bras et la tête. Les jambes et le reste du haut du corps ne sont pas souvent touchés. Les tremblements peuvent se manifester d'un côté ou des deux côtés du corps. Même votre voix peut sembler tremblante. Le tremblement n'affecte généralement pas votre capacité à accomplir des tâches. Il peut devenir si grave que vous avez des difficultés à effectuer vos activités normales.
Il n'existe pas de traitement pour les tremblements essentiels. Il existe des traitements qui peuvent aider à gérer les signes.

Quelles en sont les causes ?
Les tremblements essentiels ne sont pas liés à une maladie ou à un autre problème de santé. Ils peuvent être transmis au sein d'une même famille.

Qu'est-ce qui peut favoriser l'apparition de ce problème ?
Ce problème peut survenir à tout âge, mais les adultes plus âgés sont plus à risque.

Quels sont les principaux signes ?
Tremblements des mains ou d'autres parties du corps. Cela est plus susceptible de se produire lorsque vous essayez de maintenir une position ou de faire quelque chose comme écrire ou boire dans une tasse.
Mouvements de haut en bas des mains
Hochement de tête ou rotation de la tête, comme si l'on hochait la tête de façon répétée ou que l'on disait "non".

Comment le médecin diagnostique-t-il ce problème de santé ?
Votre médecin recueillera vos antécédents et vous examinera. Il vous parlera de vos tremblements. Dites-lui quand vous avez commencé à avoir des problèmes de tremblements. Dites-lui également s'il y a des choses qui améliorent ou aggravent les tremblements.


Comment le médecin traite-t-il ce problème de santé ?
Le médecin peut prescrire des médicaments pour contrôler les tremblements.

Votre médecin peut vous envoyer en kinésithérapie ou en ergothérapie. Cela vous aidera à apprendre des exercices pour réduire les tremblements. Vous travaillerez également votre équilibre et votre contrôle musculaire.

Votre médecin peut vous proposer une intervention chirurgicale si les tremblements sont très importants et que les médicaments n'ont pas d'effet. Cette opération consiste à placer dans le cerveau un petit stimulateur électrique qui arrête les tremblements.

Quels sont les médicaments nécessaires ?
Le médecin peut prescrire des médicaments pour contrôler les tremblements

D'autres soins seront-ils nécessaires ?
Demandez à votre médecin ce que vous devez faire lorsque vous rentrerez chez vous. N'hésitez pas à poser des questions si vous ne comprenez pas ce que le médecin vous dit. Vous saurez ainsi ce que vous devez faire.

Votre médecin peut vous suggérer des outils pour vous aider dans vos activités quotidiennes. Il peut s'agir des tasses, des verres, des cuillères et des fourchettes lestés, assiettes à protection latérale, tasses et verres anti-gaspillage, outils d'écriture, des aides informatiques.

Le médecin peut vous suggérer de modifier votre régime alimentaire et vos activités. Ces changements peuvent être les suivants :

Éviter les aliments et les boissons contenant de la caféine, comme le café, le thé, le chocolat et les boissons au cola.

Dormir 7 à 8 heures par nuit.

Évitez le stress. Apprendre des exercices de relaxation.

Que peut-on faire pour prévenir ce problème de santé ?
Il n'y a rien à faire pour prévenir les tremblements essentiels.

Quelques conseils utiles
Rejoignez un groupe de soutien. Parler avec des personnes qui ont le même problème peut vous aider à faire face à votre maladie.

Lorsque vous mangez au restaurant, demandez que l'on vous coupe la viande et que l'on vous donne une paille avec votre boisson. Demandez à ce que votre soupe soit servie dans une tasse plutôt que dans un bol.

Envisagez d'utiliser des articles personnels électriques, comme une brosse à dents électrique ou un rasoir électrique.

Utilisez la fonction haut-parleur de votre téléphone lorsque vous passez ou répondez à des appels.

Une association en France est très utile pour vous aider :

https://www.aptes.org/


Ordonnance

Primidone 250 mg; per os ; comprimé sécable ; débuter à 50 mg le soir au coucher. 
Augmenter la posologie d'un cp supplémentaire le soir toutes les 2 semaines selon la tolérance (vertiges et somnolence). 

QSP 3 mois puis reconsulter. 

Informations patients

Un tremblement essentiel se produit lorsqu'une partie de votre corps tremble et que vous ne pouvez pas le contrôler. Vous pouvez remarquer les tremblements lorsque vous êtes assis ou allongé et détendu. Il peut se produire lorsque vous essayez de maintenir une partie de votre corps immobile ou lorsque vous êtes en mouvement. Les tremblements surviennent souvent lorsque vous essayez de maintenir vos bras tendus et immobiles. Ils surviennent également lorsque vous effectuez un mouvement spécifique. Il peut s'agir d'écrire, de boire ou de toucher quelque chose. Le plus souvent, la maladie affecte les mains, les bras et la tête. Les jambes et le reste du haut du corps ne sont pas souvent touchés. Les tremblements peuvent se manifester d'un côté ou des deux côtés du corps. Même votre voix peut sembler tremblante. Le tremblement n'affecte généralement pas votre capacité à accomplir des tâches. Il peut devenir si grave que vous avez des difficultés à effectuer vos activités normales.
Il n'existe pas de traitement pour les tremblements essentiels. Il existe des traitements qui peuvent aider à gérer les signes.

Quelles en sont les causes ?
Les tremblements essentiels ne sont pas liés à une maladie ou à un autre problème de santé. Ils peuvent être transmis au sein d'une même famille.

Qu'est-ce qui peut favoriser l'apparition de ce problème ?
Ce problème peut survenir à tout âge, mais les adultes plus âgés sont plus à risque.

Quels sont les principaux signes ?
Tremblements des mains ou d'autres parties du corps. Cela est plus susceptible de se produire lorsque vous essayez de maintenir une position ou de faire quelque chose comme écrire ou boire dans une tasse.
Mouvements de haut en bas des mains
Hochement de tête ou rotation de la tête, comme si l'on hochait la tête de façon répétée ou que l'on disait "non".

Comment le médecin diagnostique-t-il ce problème de santé ?
Votre médecin recueillera vos antécédents et vous examinera. Il vous parlera de vos tremblements. Dites-lui quand vous avez commencé à avoir des problèmes de tremblements. Dites-lui également s'il y a des choses qui améliorent ou aggravent les tremblements.


Comment le médecin traite-t-il ce problème de santé ?
Le médecin peut prescrire des médicaments pour contrôler les tremblements.

Votre médecin peut vous envoyer en kinésithérapie ou en ergothérapie. Cela vous aidera à apprendre des exercices pour réduire les tremblements. Vous travaillerez également votre équilibre et votre contrôle musculaire.

Votre médecin peut vous proposer une intervention chirurgicale si les tremblements sont très importants et que les médicaments n'ont pas d'effet. Cette opération consiste à placer dans le cerveau un petit stimulateur électrique qui arrête les tremblements.

Quels sont les médicaments nécessaires ?
Le médecin peut prescrire des médicaments pour contrôler les tremblements

D'autres soins seront-ils nécessaires ?
Demandez à votre médecin ce que vous devez faire lorsque vous rentrerez chez vous. N'hésitez pas à poser des questions si vous ne comprenez pas ce que le médecin vous dit. Vous saurez ainsi ce que vous devez faire.

Votre médecin peut vous suggérer des outils pour vous aider dans vos activités quotidiennes. Il peut s'agir des tasses, des verres, des cuillères et des fourchettes lestés, assiettes à protection latérale, tasses et verres anti-gaspillage, outils d'écriture, des aides informatiques.

Le médecin peut vous suggérer de modifier votre régime alimentaire et vos activités. Ces changements peuvent être les suivants :

Éviter les aliments et les boissons contenant de la caféine, comme le café, le thé, le chocolat et les boissons au cola.

Dormir 7 à 8 heures par nuit.

Évitez le stress. Apprendre des exercices de relaxation.

Que peut-on faire pour prévenir ce problème de santé ?
Il n'y a rien à faire pour prévenir les tremblements essentiels.

Quelques conseils utiles
Rejoignez un groupe de soutien. Parler avec des personnes qui ont le même problème peut vous aider à faire face à votre maladie.

Lorsque vous mangez au restaurant, demandez que l'on vous coupe la viande et que l'on vous donne une paille avec votre boisson. Demandez à ce que votre soupe soit servie dans une tasse plutôt que dans un bol.

Envisagez d'utiliser des articles personnels électriques, comme une brosse à dents électrique ou un rasoir électrique.

Utilisez la fonction haut-parleur de votre téléphone lorsque vous passez ou répondez à des appels.

Une association en France est très utile pour vous aider :

https://www.aptes.org/


Références

Collège des enseignants de neuurologie  https://www.cen-neurologie.fr/deuxieme-cycle/mouvements-anormaux


Mise à jour : 7 janvier 2024

Avez-vous testé nos cas cliniques DPC ?

Testez-vous avec ce cas clinique en ligne en format court sur cette conduite à tenir !


Je teste mes connaissances
Partager cette conduite à tenir
Une idée de reco ?

Si vous souhaitez voir un sujet abordé, contactez nous !